SANTE : UNE CAMPAGNE DE PROMOTION POUR L’ALLAITEMENT MATERNEL UNIQUEMENT AU BURKINA.

Lancée officiellement le 29 juin dernier, la campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement (PFLMU) » vise à élaborer et mettre en œuvre une stratégie nationale de plaidoyer et de communication pour le changement social et de comportement d’ici 2021 en faveur de l’allaitement exclusif chez les enfants de moins de six mois. Et pour donner plus de visibilité à cette campagne, les hommes de médias ont été invités ce 10 Aout 2020 à s’approprier le contenu de ladite campagne.

Quatre (04) nourrissons sur 10 allaités au Burkina Faso, reçoivent d’autres liquides et aliments au cours des six premiers mois. C’est fort de ce constat que le ministère de santé du Burkina et ses partenaires que sont l’UNICEF et Alive & Thrive ont initié une campagne dénommée « Plus fort avec le lait maternel uniquement (PFLMU) ». Une initiative en vue booster le taux de l’allaitement exclusif qui est de 59% en 2019, à 65% en 2021. « Les mamans ont tendance à donner de l’eau comme principal liquide à leurs bébés. Une pratique qui freine l’allaitement exclusif du bébé » à en croire Claudine Lougue, ministre de la santé.
Claudine LOUGUE, ministre de la santé a saisi l’occasion pour interpeller les acteurs de la presse à user de leur voix pour fournir l’information juste aux populations afin d’augmentation le taux de pratique de l’allaitement exclusif à environ 80% d’ici 2025.
Pour mieux impliquer les hommes de médias dans ce processus, un jeu concours est prévu afin de récompenser la meilleure production journalistique en matière de promotion de l’allaitement maternel uniquement. Des séances de renforcement de capacités d’agents de santé, des plaidoyers auprès des leaders et autorités régionales ainsi que d’associations de femmes sont aussi prévus durant cette

Un allaitement inadapté augmente le risque de malnutrition et est la cause de 35 % de décès des enfants de moins de cinq ans. Cette campagne vise donc, à sensibiliser les décideurs politiques ainsi que les acteurs coutumiers sur les bienfaits de l’allaitement maternel exclusif au Burkina Faso, a affirmé Estelle Bambara, directrice de la nutrition au ministère de la santé.

Hamadou BOUDO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *